Une nouvelle méthode pour évaluer le bruit sous-marin / Geoazur

Résultat scientifique Terre et Univers

Conséquence du développement de l’industrie et du commerce mondial, le bruit sous-marin a augmenté ces dernières années de façon spectaculaire, impactant fortement l'ensemble de la faune marine, des mammifères jusqu’au zooplancton. Pour quantifier le bruit généré par ce trafic maritime, une surveillance continue doit être effectuée.

Pour évaluer le potentiel de cette méthode de surveillance du bruit sous-marin, des chercheur.e.s et ingénieur.e.s, dont Diane Rivet, enseignante-chercheure à Geoazur (CNRS-IRD-OCA-Université Côte d'Azur), ont suivi le bruit émis par un cargo navigant au-dessus d’un câble de 41,5 km de long au large de Toulon.

Lire l'actualité INSU

Contact

Diane Rivet
Enseignante-chercheure à Geoazur