La délégation

Actualité complète

10/06/2010 SADDLES : nouveaux algorithmes adaptés aux architectures parallèles pour des systèmes complexes d'équations

La simulation des phénomènes physiques à l’aide de l’ordinateur repose sur la résolution approchée des systèmes d’équations aux dérivées partielles, une résolution exacte n’étant souvent pas possible. Pour cela, on doit développer des algorithmes et méthodes adaptées et très robustes. Par cela on entend : précis, afin de reproduire le plus fidèlement possible le phénomène physique, rapides, car il s’agit des problèmes de grande taille qui nécessitent un certain temps de résolution par un ordinateur, et aussi très peu dépendant des paramètres physiques comme la viscosité, la convection dans l’hydrodynamique ou bien les propriétés du matériau en mécanique des solides.

Bien que le but final du projet SADDLES soit de résoudre des problèmes concrets (plus précisément on vise le développement des nouveaux algorithmes adaptés aux architectures parallèles pour des systèmes complexes d’équations), des outils abstraits venus de l’algèbre et du calcul formel sont utilisés dans le design de nos méthodes. Ceci permet la mise en place d’une collaboration interdisciplinaire entre des "edpistes" (spécialistes des équations aux dérivées partielles), algébristes, numériciens (spécialistes du calcul scientifique, qui développent des méthodes mathématiques, en les adaptant pour une implémentation sur l’ordinateur) et informaticiens.

Ce projet s’inscrit dans un courant plus large où des objets conceptuels, venus de l’algèbre ou de la géométrie différentielle, permettent de développer d’une manière intrinsèque (propre et fidèle au modèle physique et mathématique) et performante (permettant des simulations numériques rapides) des outils nouveaux ou de mieux formaliser les anciens pour le calcul scientifique.

Site de l'INSMI - Site du projet SADDLES

Victorita Dolean, Enseignante-Chercheure du Laboratoire Jean-Alexandre Dieudonné