La délégation

Actualité complète

01/02/2010 Stéphane Martin, Chercheur à l'IN2M / IPMC reçoit un prix de la Fondation Bettencourt Schueller

Pour la 10ème année consécutive, Liliane Bettencourt, fondatrice et présidente de la Fondation Bettencourt Schueller, a remis le 26 janvier 2010, à l'Institut de France, les Coups d'élan pour la Recherche française. Cette année, trois équipes du CNRS se voient allouer, chacune, la somme de 250 000 euros dont celle de Stéphane Martin, Chercheur INSERM à l'IN2M / IPMC de Sophia Antipolis.

Pour les recherches menées sur la dynamique moléculaire et les rôles synaptiques de la sumoylation (ou modification d'une protéine après sa synthèse qui aboutit à sa liaison avec des protéines spécifiques appelées SUMO)

L'équipe de Stéphane Martin a récemment montré qu'une petite molécule appelée SUMO pouvait aider à la régulation de la transmission de l'information entre les neurones de l'hippocampe, une structure essentielle du cerveau à la base de la mémorisation. Les recherches sont principalement axées sur les mécanismes qui contrôlent le transport des protéines modificatrices et modifiées par SUMO. L'objectif est de comprendre comment SUMO régule le flux d'information entre les neurones de l'hippocampe. Ces données devraient permettre, d'une part, de mieux comprendre comment les neurones communiquent les uns avec les autres et apporteront, d'autre part, des informations précieuses sur ce qu'il se passe dans les maladies du système nerveux où cette communication entre neurones est altérée.



Les Coups d'élan vont permettre à ce laboratoire d'être équipé d'un appareil de microscopie rapide à disque tournant ce qui conduira à l'élucidation de nombreuses questions fondamentales aussi bien dans le domaine des neurosciences que de la biologie en général.

 

Stéphane Martin, Chercheur à l'IN2M / IPMC