Le CNRS en Côte d'Azur
Laboratoire de Physio-Médecine Moléculaire (LP2M)
UMR7370 (CNRS - UNSA)

Faculté de médecine
3ème étage - tour pasteur
28 avenue de valombrose
06107 NICE CEDEX 2
Tel. : 04-92-07-68-47
Fax : 04-92-07-68-50
Mel :

Date de creation : 01/01/2014
Direction: Jacques BARHANIN
Activités:
Département scientifique: INSTITUT DES SCIENCES BIOLOGIQUES
Type d'activité: Recherche
Section: 24
Thématiques:
Génétique des canaux ioniques
Canaux ioniques et désordres nerveux, cardiaques et musculaires
Biologie intégrative des transporteurs épithéliaux
Dynamique du proton dans les compartiments cellulaires et intracellulaires
Microenvironnement de la moelle osseuse et pathophysiologie de la réponse inflammatoire
Bio-ingénierie et physiopathologie ostéo-articulaire

Description:
Les projets de l'unité sont axés sur la physiologie rénale, vasculaire, musculaire, neurosensorielle et osseuse. Nous étudions en particulier l'influence du stress oxydatif et sa protection, l'influence de l'inflammation, la régulation du pH intracellulaire et la régulation du potentiel membranaire.
Stress oxydatif : nous recherchons les voies physiologiques impliquées dans l'adaptation et la tolérance à l'hypoxie ainsi que de nouveaux mécanismes de protection. Le rein est l'organe model choisi pour ces études in vivo et cellulaires.
Inflammation : nous étudions les mécanismes utilisés par les ostéoclastes et les cellules mésenchymateuses stromales pour moduler l'inflammation et la destruction osseuse. Nous disséquons les interactions entre cellules immunes et non-immunes ainsi que leur environnement dans la moelle osseuse pour déterminer comment ces interactions contribuent au maintien de la réponse inflammatoire dans les conditions pathologiques. Régulation du pH : nous étudions l'implication des échangeurs Na+/H+ dans le contrôle du pH intracellulaire et les effets de la modulation de l'activité de ces échangeurs sur la prolifération cellulaire. D'autre part, nous étudions le fonctionnement des échangeurs Na+/H+ intracellulaires et leur rôles dans la régulation du pH des organelles intracellulaires.
Régulation du potentiel membranaire : nous étudions les fonctions des canaux ioniques, principalement canaux potassium dans le maintien de l'homéostasie hydro-électrolytique de l'organisme (système cardio-vasculaire et rénal), dans la contraction et la différenciation musculaire ainsi que dans l'adaptation centrale de la respiration aux changements des gaz du sang (CO2/pH et O2). Nos modèles d'études vont de la molécule à l'animal en passant par les cellules en culture.